Fermeture de Screen, Yahoo dans le rouge

0
153

Venu convertir, il y a 4 ans, les millions de Youtubers, les abonnés de Vimeo, de Metacafe et autres fournisseurs de vidéos en streaming, Yahoo Screen n’a finalement pas fait long feu. Ce service appartenant à la première vraie icône d’Internet succombe après quelques périodes de bataille farouche.

Dans les faits.

Une quarantaine de milliards de dollars de perte aurait été enregistrée depuis 2014, déclenchant le processus de fermeture de Yahoo Screen. Ce montant correspond au coût de la production de quelques séries vedettes prévues pour relancer le secteur Internet de la firme. Malheureusement, ses dirigeants n’ont pas réussi à combler le trou malgré les efforts de Marissa Mayer, même son produit phare Community a drainé une bonne liste de vidéonautes, et même si la plateforme proposait des vidéos intéressantes adressées aux professionnels… Face aux autres services de vidéo streaming, Yahoo Screen ne pouvait faire mieux.

Un autre signe du déclin de Yahoo ?

Rien n’est joué. Mais tout ce qui passe dans le web des affaires fait craindre le mauvais ou le pire pour tous les géants d’internet. Pionnier en tout dans ce vaste ensemble de réseau, Yahoo se démarque de plus en plus par une baisse de performances. En termes de capitalisation, si Yahoo faisait rêver une multitude à ses débuts (à 100 dollars l’action !), il est relégué aujourd’hui au 12e rang avec un poids de 40 milliards de dollars et des poussières (données KPCB en mai 2015), un peu devant Netflix et Twitter quand même.

Mais en vérité, Yahoo est grandement perturbé par l’arrivée des nouvelles entreprises ingénieuses que sont Google, Facebook, ou le chinois Baidu. La firme semble ne plus trouver de place où briller nulle part, même avec un nom aussi emblématique que le sien. Elle se débat comme elle peut, mais déjà les rumeurs sur un morcellement se diffusent ici et là. À suivre.