Comment monétiser un site quand les ad-blocks évoluent ?

0
89

Depuis toujours, la pub fait vivre toute activité média qui veut subsister ou performer dans le monde des affaires. C’est aussi le cas pour de nombreux sites e-commerce qui engrangent quand même 20 à 80% de leurs bénéfices, du « battage ». Mais face à l’évolution des ads blockers, censés apporter du confort de navigation aux internautes, on doit peut-être réfléchir par deux fois avant d’opter pour la pub comme moyen de rentabilisation.

Des applications aux navigateurs anti-publicité.

Ad Block est une des premières extensions qui permet aux internautes d’éliminer les annonces, d’empêcher les fenêtres intempestives… Il existe des dizaines d’autres applications du genre qui tendent à compromettre les systèmes de monétisation via les publicités du NET. D’après des études, environ 1 /5e des internautes utilisent des bloqueurs de ce type. Et le phénomène se développe, à mesure que les internautes aspirent à plus de liberté de choix, et un chargement de page rapide.

Une solution entre deux extrêmes.

Récemment, un nouveau navigateur open source du nom de Brave intègre la fonction ad block, et non plus une simple extension, avec autant de possibilités de blocage. Mais cette fois, il ne s’agit plus de bloquer de manière automatique toutes les bannières. Brave opte pour un blocage sélectif, de manière à autoriser des pubs plus courtoises sur un encart spécifique du site… Et qu’en pensent les internautes ?

Monétisation autrement, qu’est-ce que ça coute ?

Ce n’est pas la fin des bonnes affaires sur Internet ! Parce que ce qui rapporte le plus, c’est le produit pour lequel le site a été fondé. À moins que le blog ne vive que pour les pubs, il faut avoir quelque chose d’utile, de pertinent et d’efficace à proposer. Après, il s’agit de travailler à bien référencer le site, à communiquer autant que possible avec les lecteurs et les utilisateurs… Bref, vous ferez vous-même une pub respectueuse.